Le prix des vaches se redresse

Le prix des vaches se redresse

Une consommation dynamique, alliée à une offre limitée, contribuent à une certaine normalisation du marché de la viande bovine.

« Le marché se porte bien pour les vaches à viande et se redresse pour les vaches laitières », résume Philippe Chotteau, responsable du département économie de l’Institut de l’élevage, qui intervenait le 11 juin en visio-conférence. La vache U cotait 4,48 €/kg carcasse en semaine 23 (1er au 7 juin), soit 3% de plus que la même semaine en 2019. La vache R atteignait 3,92 €/kg (+2%), la vache O 3,12 €/kg (-5%), la vache P 2,89 €/kg (-2%). Les abattages de vaches allaitantes diminuent de 7% en semaine 23, ceux de vaches laitières de 5%. Au-delà de ces chiffres ponctuels, l’évolution des effectifs depuis le début de l’année montre que « la décapitalisation allaitante décélère tandis que le cheptel laitier baisse plus rapidement ».

En jeunes bovins (JB), la situation s’avère plus compliquée encore. Les abattages sont en fort repli en semaine 23 (-8% pour les JB allaitants, -20% pour les JB laitiers), ce qui contribue à un surstock en ferme de l’ordre de 16 400 têtes correspondant à un retard d’abattage de 1,3 semaine environ au niveau national (et plutôt 2 semaines en Auvergne-Rhône-Alpes), constate Philippe Chotteau. En dépit de cette offre limitée, le marché du jeune bovin reste « lourd » et les prix en recul : 3,84 €/kg carcasse pour le JB U (-3% par rapport à 2019), 3,68 €/kg pour le JB R (-2%), 3,25 €/kg pour le JB O (-1%).

Le repli des abattages et l’amélioration du commerce extérieur de la viande bovine (les importations ont diminué de 34% en mars, alors que les exportations progressaient de 9%) contribuent à une « forte chute du disponible consommable » en France, où la consommation reste dynamique. En avril, pendant le confinement, les achats de viande bovine par les ménages ont progressé de 22% sur un an grâce au steak haché frais (+42%) ou surgelé (+53%). C’était encore +15% et +16% respectivement entre le 11 et le 31 mai, au début du déconfinement, alors que la restauration collective et commerciale restait encore largement privée de clients.

BC

A télécharger :

Tableau de bord hebdomadaire des viandes (FranceAgriMer, 19 juin 2020)

Tableau de bord hebdomadaire des viandes (FranceAgriMer, 12 juin 2020)

La population bovine au 1er mai 2020 (FranceAgriMer, 2 juin 2020)

A lire également : Rebond de la valorisation beurre-poudre (11 juin 2020)

54321
(0 votes. Average 0 of 5)