15,3 Mt de maïs fourrage

Le rendement national 2023 est attendu à 124 q/ha, au-dessus de la moyenne quinquennale.

Le ministère de l’agriculture communique, dans ses Infos rapides du 12 septembre, ses estimations de rendements pour les cultures d’automne. Ils sont jugés « prometteurs ».

La production de maïs fourrage est estimée à 15,3 millions de tonnes (Mt), en hausse par rapport à 2022 (+ 11,9 %) mais en baisse (- 3,6 %) par rapport à la moyenne 2018-2022. L’augmentation de la production est portée par celle du rendement, attendu à 124 q/ha (+ 16,1 % sur un an, + 3,7 % par rapport à la moyenne quinquennale). Les surfaces (1,24 Mha) reculent de 3,5 % sur un an.

La production de maïs grain (y compris semences) est estimée à 11,5 Mt, en hausse de 5,5 % par rapport à la « très faible récolte 2022 », mais en nette diminution par rapport à la moyenne 2018-2022 (- 13,3 %). Le rendement (hors semences), anticipé à 91,3 q/ha (+ 16,1 % sur un an), compense la baisse des surfaces (- 9,4 % à 1,23 Mha) – « point bas historique depuis au moins les années 1980 ».

La production de betteraves industrielles est estimée, avant récolte, à 31,2 Mt (- 0,9 % sur un an, – 8,2 % par rapport à la moyenne quinquennale). Le rendement (82,4 t/ha) est attendu en progression de 5,1 % sur un an et de 4,6 % par rapport à la moyenne 2018-2022. A l’inverse, les surfaces (379 000 ha) diminuent de 5,7 % et 12,2 % respectivement.

Alors que la récolte de tournesol a débuté dans le Sud-Ouest, le rendement national est révisé à la hausse (25 q/ha contre 20,6 q/ha en 2022), portant la production nationale au niveau « record » de 2,08 Mt (+ 16,6 % sur un an, + 32,7 % par rapport à la moyenne 2018-2022).

En soja, la nette amélioration des rendements (26,7 q/ha contre 20,5 q/ha en 2022) compense la baisse des surfaces (161 000 ha contre 183 000 ha).

La production de pommes de terre (hors féculerie) devrait bénéficier d’une hausse des surfaces (+ 3,5 % à 160 000 ha) et des rendements (42,6 t/ha contre 39,4 t/ha en 2022) pour s’établir à 6,81 Mt (+ 11,9 % sur un an, + 6,5 % par rapport à la moyenne 2018-2022).

BC

A télécharger :

Un très bel été pour les fourrages dans la moitié nord (Avenir Prairies, 18 sept. 2023)

La situation des nappes phréatiques s’améliore légèrement (BRGM, 14 sept. 2023)

Bilans céréaliers 2023-2024 (FranceAgriMer, 13 septembre 2023)

Lisez également

« L’INRAE n’a pas été entendu »

Une couverture agrivoltaïque de 40 % ne permet pas de limiter à 10 % la perte de rendement agricole, selon JA.