La production du maïs bientôt robotisée ?

La production du maïs bientôt robotisée ?

Associée au constructeur de matériel agricole Kuhn, la Start-up toulousaine AgreenCulture veut cultiver 50 hectares de maïs avec trois robots coordonnés par un logiciel inspiré des algorithmes de la navigation aérienne.

Initié par AgreenCulture, une strat-up toulousaine, le Challenge Centéol 2018 consiste en l’exploitation simultanée de plusieurs robots agricoles afin de réaliser la culture de 50 hectares de maïs en totale autonomie. Il a débuté en octobre 2017 et se poursuivra tout au long de l’année 2018 avec une récolte – ultime étape – prévue en octobre 2018.
Le projet Challenge Centéol 2018 nécessite la production de robots agricoles mais aussi d’une station de recharge capable de remplir les cuves des robots en divers entrants comme la semence, l’engrais ou l’eau. Coté logiciel il a fallu mettre en place une intelligence artificielle permettant aux robots de travailler sur une même surface sans se gêner ou encore capable de s’adapter à un environnement agricole.  Agreenculture, créée en mars 2016 à Toulouse, a mis au point le robot Centéol, binant le maïs à raison de 1 hectare par heure, au centimètre près.  Large de 68 cm sur 1,50 m de long et 75 cm de hauteur pour un poids de 300 kg, Centéol se déplace entre les rangs grâce à un moteur hybride et à un système de guidage RTK . Sa vitesse d’avancement peut varier de 0 à 12 km/h. Doté de capteurs et notamment de caméras infrarouges, il recueille des informations qu’il analyse, transmet à l’agriculteur. Le prototype est équipé de socs de désherbage de l’interrang et peut désherber 1 hectare de maïs par heure avec une autonomie de 24 heures.

AgreenCulture conçoit et produit des solutions robotiques pour développer le smart farming regroupant toutes les nouvelles approches agricoles ayant recours à de nombreuses technologies pour permettre une utilisation raisonnée des intrants.Les robots développés par AgreenCulture sont complètement autonomes et utilisent des outils moins larges (largeur de travail de 2 à 4 mètres). Ainsi ces robots nécessitent moins de systèmes technologiques couteux que des systèmes équivalents sur tracteur.

Le calendrier
Le challenge Centéol se déroule sur huit mois et se compose de six étapes clés :
– Octobre 2017 : Analyse du sol, le robot tracte un outil d’analyse du sol tous les 5 mètres afin
de déterminer son potentiel et ses manques. On en extrait une cartographie très précise de la
parcelle.
– Mars 2018 : Préparation des sillons, deux robots évolueront pour ne travailler que la largeur
du sillon dans lequel sera déposée la graine
– Avril 2018 : Modulation de semis et fertilisation localisée, trois robots évoluent en simultané
sur la même parcelle. Le premier dispose l’engrais. Les deux autres sèment en modulant la
densité du semis selon les caractéristiques du sol.
– Mai 2018 : Fertilisation post-levée, les deux robots apportent la bonne dose d’azote au maïs
– Juin 2018 : Désherbinage, les deux robots évoluent pour désherber le maïs jusqu’à 3 fois
– Octobre 2018 : Récolte

54321
(0 votes. Average 0 of 5)