Bel et Carrefour agissent pour le climat

L’enseigne demande à ses principaux fournisseurs d’adopter une trajectoire 1,5 degré d’ici à 2026, sous peine de déréférencement.

Le Groupe Carrefour, « qui s’est doté dès 2020 d’une trajectoire 1,5°C pour ses émissions directes », annonce « embarquer désormais l’ensemble de son écosystème dans la lutte contre le réchauffement climatique, en demandant par exemple à ses 100 principaux fournisseurs de se doter d’une trajectoire 1,5 degré d’ici à 2026, faute de quoi ils seraient déréférencés de ses magasins », avertit Carrefour dans un communiqué du 13 février.

Dans ce cadre, un « accord 360 » a été signé, le 1er février 2023, entre les groupes Bel et Carrefour. Cet engagement réciproque « se déploie sur différents axes :

– un portefeuille produits large et diversifié répondant à l’ensemble des besoins consommateurs, notamment le développement de l’offre végétale et de formats adaptés aux enjeux d’accessibilité, sur l’ensemble des circuits de distribution ;

– le soutien à la filière laitière avec un prix du lait revalorisé correspondant à l’accord 2023 Bel & APBO (Association des Producteurs de lait Bel Ouest) ;

– une clause de révision prenant en compte l’évolution du prix du lait, assurant le principe de ruissellement selon les principes établis par la loi Egalim 2 ;

– le pilotage des objectifs à travers des indicateurs commerciaux, mais aussi l’évolution de l’empreinte carbone des produits Bel chez Carrefour. »

BC

Lisez également

La Coordination rurale du Gers à l’assaut de l’usine Danone

Mardi 20 février 2024, les militants de la Coordination Rurale (CR) du Gers et des Hautes-Pyrénées ont mené une action devant l'usine Danone à Villecomtal-sur-Arros (Gers).