Investir pour travailler moins ?

Les investissements visant à diminuer l’astreinte impactent plus ou moins la rentabilité des élevages laitiers.

Quel est l’intérêt économique des équipements (robots, taxis lait, détecteurs de chaleurs, dérouleuses à balles rondes…) réduisant a priori le temps de travail en production laitière ? C’est la question à laquelle répondent l’interprofession (Cniel), l’Institut de l’élevage et les Chambres d’agriculture dans une plaquette et 15 fiches thématiques (à télécharger ci-dessous) réalisées avec le concours d’étudiants en formation BTS ACSE (analyse, conduite et stratégie de l’entreprise agricole).

En s’appuyant sur leur exploitation de stage ou d’apprentissage, ces étudiants ont identifié des investissements conçus dans le but d’économiser du temps de travail et entamé un travail de recueil de données techniques et économiques : montant d’investissement, durée d’amortissement, coût d’entretien, temps de travail économisé par an, etc. Ces éléments ont permis de calculer différents indicateurs de l’intérêt économique et social (temps de travail) de ces matériels : variation d’EBE, retour sur investissement, coût du temps gagné. Une sélection d’équipements a ensuite été expertisée afin de renseigner des informations complémentaires : plage de variation des prix d’achat, variabilité du temps économisé…

BC

A télécharger : Les 15 investissements évalués : robot de traite, salle de traite rotative, barrière poussante pour parc d’attente, boviduc, taxi lait, remorque mélangeuse, godet désileur, robot d’alimentation, robot repousse-fourrage, dérouleuse à balles rondes, abreuvoirs dans les pâtures, balayeuse-pailleuse automotrice, robot à lisier, détecteur de chaleurs, groupe de fauche large dimension.

Coût des opérations culturales (Chambres d’agriculture, août 2022)

 

Lisez également

Les prairies se reprennent

La douceur des températures et le retour de la pluie ont permis de compenser en …