Un frémissement sur l’assurance des prairies

Pacifica enregistre un bond de 68 % sur un an des souscriptions de contrats.

« Après plusieurs mois de mise en œuvre de la réforme de l’assurance récolte, Pacifica enregistre, au 11 février 2023, six fois plus d’affaires nouvelles que l’an dernier. Cette situation se traduit d’ores et déjà par une croissance moyenne de 32 % du nombre d’assurés, qui va de + 16 % pour la viticulture à + 68 % pour les prairies », indique la filiale d’assurances dommages du Crédit Agricole dans un communiqué du 21 février.

Entrée en vigueur en janvier 2023, l’assurance récolte « a pour ambition de revoir dans son ensemble un système d’indemnisation des pertes de récoltes et de gestion des risques climatiques devenu inadapté. Elle doit permettre la mise en place d’un nouveau système plus juste, plus accessible et plus efficace autour d’une structure à trois étages partagée entre agriculteurs, assureurs et État. »

« Plus efficace et durable »

« Depuis 2005, Pacifica accompagne les agriculteurs face au changement climatique, en proposant des contrats d’assurance contre la quasi-totalité des événements climatiques : sécheresse, grêle, excès d’eau, inondations, tempête, gel. En 2015, Pacifica innove et devient pionnier en commercialisant le premier contrat d’Assurance des Prairies. »

« Le dérèglement climatique fait peser sur les productions agricoles des risques de pertes de plus en plus importants, constate Guillaume Oreckin, directeur général de Pacifica. Nous nous félicitons de l’entrée en vigueur de cette réforme des assurances récolte qui offre un dispositif plus efficace et plus durable pour couvrir la ferme France face à cette inflation des nouveaux risques. Preuve en est, la croissance des affaires nouvelles enregistrée par Pacifica, six fois plus importante entre 2022 et 2023. La mise en œuvre de cette réforme, rendue possible par la mobilisation de Pacifica et de nos réseaux bancaires, s’inscrit dans le cadre de notre projet sociétal qui vise à soutenir un agriculteur sur quatre à horizon 2025. »

BC

Lisez également

La MHE progresse doucement

Une petite centaine de foyers supplémentaires a été enregistrée ces deux dernières semaines.