Dernières nouvelles

« Le prix du lait devrait se déprécier »

La marge laitière continue à progresser, mais un « retournement de conjoncture » se profile.  

« La production de lait demeure en nette hausse chez les exportateurs de l’hémisphère Nord, ce qui compense les baisses de production de l’hémisphère Sud », constate l’Institut de l’élevage (Idele) dans le mensuel Tendances lait viande publié le 21 février. « La reprise de production accroît les disponibilités en ingrédients laitiers et met la pression sur des marchés confrontés à des acheteurs attentistes et à une demande plutôt molle. Logiquement, le prix du lait devrait se déprécier dans les prochains mois, plus ou moins rapidement selon les pays, en premier lieu en Europe du Nord où la production laitière a été relancée. »

« En France, les fondamentaux de l’économie laitière semblent déréglés », poursuit l’Idele. « D’un côté, la production de lait conventionnel recule malgré des prix historiquement élevés. De l’autre, celle de lait bio croît toujours, certes modérément, face une demande intérieure toujours déprimée, ce qui accentue la part de lait déclassé. »

La MILC à 170 €/1000 l

« La marge MILC (1) en France a progressé en décembre 2022 pour atteindre 170 €/1000 l. Elle s’est améliorée de + 12 € d’un mois sur l’autre grâce à la hausse du produit lait et à la stabilité des charges. Sur un an, la MILC s’est appréciée de + 67 €/1000 l. La hausse du produit lait (+ 104 €) et celle des autres produits (+ 17 €) compensent largement l’augmentation des charges (+ 54 €) », note l’Idele.

« Le marché des ingrédients laitiers connait depuis quelques mois un profond retournement qui va dégrader le prix du lait payé aux éleveurs dans l’UE. Il devrait logiquement moins varier en France quand on sait qu’il n’a pas augmenté dans les mêmes proportions qu’ailleurs en Europe. Autrement dit, la loi Egalim aura-t-elle un effet cliquet qui permettrait de retarder puis d’atténuer la baisse du prix du lait ? »

Selon les calculs de l’Idele, « la valorisation du lait transformé en ingrédients est ramenée à 413 €/1000 l sur le marché européen et 372 €/1000 l sur le marché mondial pour le mois de janvier 2023. Le pic a été atteint en juin à 620 €/1000 l sur le marché européen et 570 €/1000 l sur le marché mondial. »

BC

(1) La MILC est obtenue, chaque mois, par différence entre la valeur d’un panier de produits (lait et animaux vendus) et la valeur d’un panier de charges (aliments du bétail, énergie…) mesurée par l’Ipampa (indice des prix d’achat des moyens de production agricole).

A visionner :

Vidéo mensuelle de conjoncture laitière (Cniel, 7 mars 2023)

A télécharger :

Tableau de bord hebdomadaire des produits laitiers (FranceAgriMer, 21 mars 2023)

Tableau de bord hebdomadaire des produits laitiers (FranceAgriMer, 9 mars 2023)

Note de conjoncture mensuelle lait de vache (FranceAgriMer, 1er mars 2023)

Conjoncture laitière au 24 février 2023 (Cniel)

Lisez également

Danone cherche 100 Ml

Le groupe renforce ses dispositifs d’accompagnement à l’installation.