Le bœuf bio dépendant du steak haché

Les ventes de bovins bio progressent mais « la problématique de valorisation des pièces nobles persiste ».

La production de gros bovins laitiers bio a atteint 11 192 tonnes en 2019 (+ 8 % sur un an), celle de gros bovins allaitants bio 17 544 t (+ 8 %), celle de veau bio 3 237 t (+ 7 %), indique l’interprofession bétail et viandes (Interbev) dans son Observatoire des viandes bio 2019. « La progression des abattages de gros bovins allaitants et laitiers/mixtes a pu couvrir une demande dynamique. Grâce aux concertations et engagements pris entre les différents acteurs de la filière, les opérateurs ont pu s’organiser pour conserver les parts de marchés acquises avec les partenaires de la distribution. Cela a notamment été le cas pour la catégorie bœuf qui a continué sa progression grâce à sa valorisation sur les marchés. » Côté prix, « la moyenne des cours bio, tous types et catégories confondus, est stable sur la période 2014 à 2019 ».

Bien que « l’avenir de la filière des viandes bio s’annonce très favorable », en accord avec le doublement des volumes inscrit dans le plan de filière de 2017, quelques incertitudes demeurent. « Pour les opérateurs des filières viandes bio, il est toujours primordial de diversifier les gammes de viandes pour permettre de valoriser tous les types et catégories d’animaux. La problématique de valorisation des pièces nobles persiste et la dynamique s’appuie surtout sur les viandes hachées et les produits élaborés », constate Interbev. « Dynamisés notamment par les arrivées régulières de gros bovins allaitants, les volumes de steak haché frais de viande de bœuf issu de l’agriculture biologique progressent de 11 % en 2019 et de 10 % en valeur par rapport à 2018, et totalisent 5 756 tonnes en 2019 vs 5 184 tonnes en 2018. »

BC

A télécharger :

Observatoire des viandes bio 2019 (Interbev, 16 septembre 2020)

La consommation des produits carnés en 2019 (FranceAgriMer, septembre 2020)

La consommation de viandes en France en 2019 (ministère de l’agriculture, juin 2020)

Lisez également

Joz rachète Fullwood Milking

La société néerlandaise Joz, spécialiste du traitement des fumiers et lisiers et autres équipements d’alimentation, …