Lidl achète des crédits-carbone

L’enseigne s’engage avec l’Apal à hauteur de 600 000 €.

« Dans la continuité des contrats tripartites signés depuis 2017, Lidl et l’Association de production animale de l’Est (Apal) franchissent une nouvelle étape dans leur collaboration », annoncent les deux entreprises dans un communiqué. « Le partenariat conclu vise à soutenir financièrement sur le long terme les partenaires agricoles de l’enseigne dans la réduction de leurs émissions de carbone. Cette initiative inédite, qui concernera 20 exploitations et 37 éleveurs en 2022, permettra d’éviter l’émission de 16 000 tonnes de carbone. D’ici 2025, l’enseigne s’engage à financer annuellement l’achat de 5 000 tonnes de carbone supplémentaires à l’Apal. »

« Le partenariat prévoit le déploiement d’un plan d’action développé avec France Carbon Agri Association (FCAA), étalé sur 5 ans, avec pour finalité le soutien des éleveurs partenaires dans la réduction de leurs émissions de carbone, à hauteur de 800 tonnes de CO2, en moyenne, par exploitation concernée. Concrètement, à chaque tonne de CO2 équivalent non rejetée correspond un crédit-carbone émis et reconnu comme actif financier. Ce sont ces crédits que Lidl s’engage à racheter pour un montant d’environ 600 000 € reversés aux éleveurs qui entrent dans la démarche en 2022. Lidl fait ainsi le choix d’agir directement auprès de producteurs et fournisseurs partenaires sur le territoire français, où l’agriculture représente 20% des émissions de gaz à effet de serre (Source : FCAA). »

« C’est tout naturellement que nous nous sommes engagés avec Lidl pour construire des filières rémunératrices », commente Stéphane Peultier, président de l’Apal. « Avec ce nouveau partenariat, Lidl reconnaît le rôle de nos éleveurs dans la structuration de nos paysages, dans la préservation des prairies, des haies et de la biodiversité en général, bref de toutes les externalités positives de notre métier d’éleveurs à la française sur des fermes familiales à taille humaine. Cet engagement prouve que les éleveurs sont capables de s’adapter dans leurs pratiques en faveur de l’environnement. »

BC

A télécharger :

Repli des abattages de bovins (ministère de l’agriculture, 27 mai 2022)

Bulletin hebdomadaire des filières ruminants (Interbev, 25 mai 2022)

Bulletin hebdomadaire des filières ruminants (Interbev, 18 mai 2022)

Evaluation Iboval 2022 bovins viande (Idele, mai 2022)

Lisez également

Les prairies se reprennent

La douceur des températures et le retour de la pluie ont permis de compenser en …