Moins de bœuf bio

Pour la première fois depuis 2005, les abattages de bovins bio ont diminué en 2022.

« Globalement, les abattages bovins bio allaitants, incluant des vaches jeunes ou adultes, des génisses, des bœufs, jeunes bovins et taureaux, se sont rétractés, avec une baisse de 6 % entre 2021 et 2022 en volumes (tonnes équivalent carcasse) », indique l’interprofession bétail et viande dans son Observatoire des viandes bio dévoilé le 10 octobre. « De plus, on constate une concurrence du conventionnel en manque d’offre et une stagnation du cheptel. »

« Une proportion importante des troupeaux de bovins allaitants, en complément des animaux laitiers et mixtes, a alimenté le marché du steak haché et des viandes prêtes à découper. Au rayon libre-service des grandes surfaces (proxi et e-commerce inclus), les ventes de viande de bœuf bio (haché et pièces) ont diminué en valeur (-14 %) et en volume (-21 %). Entre 2021 et 2022, la perte de volume en GMS (grandes et moyennes surfaces) pour la viande de bœuf bio est de 20 %. On note aussi des difficultés à valoriser une partie des pièces dites nobles, comme l’entrecôte ou le faux-filet, notamment en boucheries artisanales, en raison du déséquilibre créé par l’augmentation des débouchés en restauration collective (valorisant principalement des avants). Ce déséquilibre et la baisse des ventes ont notamment été gérés via du déclassement ou stockage », précise Interbev.

« En 2022, les abattages de veaux connaissent une baisse de 7 % des volumes (tonnes équivalent carcasse). Les baisses de volumes constatées en GMS et en boucherie n’ont pu être compensées par la reprise des ventes en RHD (restauration hors-domicile), et le relatif dynamisme de la vente directe. »

BC

A télécharger :

Population bovine au 1er octobre 2023 (FranceAgriMer, 26 oct. 2023)

Bulletin hebdomadaire des filières ruminants (Interbev, 25 oct. 2023)

Conjoncture ruminants et lait (FranceAgriMer, 13 octobre 2023)

Indicateurs de conjoncture bovine (FranceAgriMer, 13 octobre 2023)

Lisez également

Lactalis poursuit son développement

Le chiffre d’affaires (29,5 Md€) et le résultat net (428 M€) ont légèrement progressé en 2023.