Occitanie, « meilleure région bio »

A l’occasion de la Journée européenne du bio (le 23 septembre), la Commission a dévoilé ses premiers prix de la production biologique.

Le prix de la « meilleure région biologique » revient à l’Occitanie. « Actuellement, 19 % de l’ensemble des terres agricoles y sont consacrées à l’agriculture biologique, ce qui représente 608 285 hectares et 13 265 exploitations, souligne la Commission. L’objectif est d’atteindre 30 % de l’ensemble des terres agricoles consacrées à l’agriculture biologique d’ici à 2030. Une approche globale a été adoptée, ce qui suppose une gouvernance régionale inclusive et une chaîne de valeur complète, de la production à la consommation. »

LES AUTRES PRIX

Meilleure agricultrice bio : Nazaret Mateos Álvarez (Espagne). « Mme Mateos Álvarez exploite un site de production de champignons biologiques dans le nord de l’Espagne. Elle a mis au point une méthode culturale unique qui permet de maximiser la qualité des produits tout en réduisant au minimum les intrants nécessaires et en réduisant considérablement la consommation d’eau. »

Meilleur agriculteur bio : David Pejić (Croatie). « M. Pejić gère la plus ancienne ferme biologique à proximité de Zagreb, en Croatie, où poussent plus de 60 cultures différentes. La ferme propose en outre des activités pédagogiques, de formation et de conseil, et accueille aussi une boulangerie et un restaurant. »

Meilleure ville bio : Seeham (Autriche). « Cette ville, située dans le nord-ouest de l’Autriche, est membre du réseau Organic Cities Network Europe. Les cantines publiques, les jardins d’enfants et les écoles de la ville préparent et servent des repas 100 % bio. Une collaboration intense a également été mise en place avec des infrastructures touristiques afin d’amener la production biologique dans la gastronomie et l’hôtellerie. »

Meilleur bio-district : Associazione Bio-distretto Cilento (Italie). « Le bio-district du Cilento investit dans la production durable et locale de denrées alimentaires, en établissant également des liens avec des initiatives touristiques telles que les plages et les sentiers de randonnée labellisés bio. Ces efforts se traduisent par des créations d’emplois, une plus grande cohésion sociale et une revitalisation de la région. »

Meilleure PME bio : Goodvenience.bio (Allemagne). « Forte de ses dix salariés, cette entreprise produit des bouillons, des soupes, des sauces, des épices et des huiles biologiques et artisanaux. Très attachée à la production durable, circulaire et innovante, elle promeut une alimentation saine au moyen d’un blog culinaire et de vidéos de cuisine. »

Meilleur détaillant bio : La ferme à l’arbre de Liège (Belgique). « Cette supérette située au sein d’une exploitation agricole vend depuis 1978 des produits bio, comme de la viande ou de la farine, en provenance de toute la région. Très axée sur la production durable et circulaire, l’entreprise utilise de l’énergie verte, évite les emballages et limite les émissions dues aux transports en privilégiant l’approvisionnement local. »

Meilleur restaurant bio : Lilla Bjers (Suède). « Située sur l’île de Gotland, en mer Baltique, l’enseigne Lilla Bjers regroupe une ferme et un restaurant biologiques qui fonctionnent selon une approche « de la graine à la table ». Cette exploitation, où sont cultivées 300 plantes différentes, préserve la biodiversité et est exempte de combustibles fossiles. Le restaurant est en outre devenu un pôle de formation de jeunes agriculteurs et cuisiniers biologiques. »

BC

(crédit photo : OS race Aubrac)

Lisez également

Bio : « La distribution aggrave la crise »

La FNSEA dénonce un écart croissant entre les prix à la production et en magasin. …