350 à 380 €/1000 l sur l’été 2022

Cerfrance Normandie-Maine anticipe un prix de base du lait de 350 à 380 €/1000 l pour les clôtures de l’été 2022.

« L’année 2022 affichera des prix du lait en hausse significative, avec un effet majeur de la valorisation beurre-poudre, puis du prix allemand », prévoit l’Atelier des études économiques Cerfrance Normandie-Maine dans une publication du 4 avril.

« Les clôtures de mars 2022 vont renforcer la hausse du prix de base, entre 340 et 360 €/1000 l (+ 15 à + 35 €/1000 l selon les laiteries). Les clôtures de l’été 2022 devraient présenter des prix de base entre 350 et 380 €/1000 l, en hausse de + 25 à + 45 €/1000 l, sous réserve de nouveaux bouleversements géopolitiques. »

La transformation à la peine

« Sur l’année 2021, la valorisation beurre-poudre a été voisine de 355 €/1000 l (+ 70 €/2020). Début 2022, le beurre dépasse les 5 500 €/t et la poudre de lait écrémé les 3 500 €/t. La valorisation beurre-poudre atteint des sommets inédits, supérieurs à 500 €/1000 l. La référence Cniel utilisée dans les formules de calcul du prix du lait (jusqu’à 30 % dans la composition du prix de base) subit la contestation des laiteries, pour lesquelles la hausse récente des coûts industriels n’est pas bien prise en compte », note encore Cerfrance.

C’est ainsi que l’industrie laitière (Atla) vient d’informer les autres collèges de l’interprofession (Cniel) qu’elle relevait les coûts de transformation de 71,77 à 119 €/1000 l, rapporte la FNPL dans un communiqué du 8 avril. Le syndicat ajoute que Sodiaal a averti ses sociétaires qu’une « pondération Atla », d’un montant non précisé, allait être appliquée sur l’indicateur beurre/poudre pris en compte dans le calcul du prix du lait à la production.

BC

A visionner : Vidéo mensuelle de conjoncture laitière (Cniel, 11 avril 2022)

A télécharger :

Tableau de bord hebdomadaire des produits laitiers (FranceAgriMer, 22 avril 2022)

Tableau de bord hebdomadaire des produits laitiers (FranceAgriMer, 11 avril 2022)

Lettre spéciale contractualisation (Cerfrance, 7 avril 2022)

Lisez également

Les prix agricoles ralentissent

Les prix du lait et de la viande bovine, au plus haut depuis le début …