Accord tripartite en viande bovine

L’association de production animale de l’Est (Apal), Elivia et Lidl reconduisent leur partenariat autour de la race Limousine.

« Mercredi 23 juin 2021, en direct d’un élevage bovin en Moselle (57), l’enseigne Lidl France, les éleveurs de bœuf de race Limousine de l’Apal (1) et l’industriel Elivia se sont réunis afin de reconduire, pour la cinquième année, leur engagement à garantir aux éleveurs partenaires une rémunération plus juste » – laquelle n’est pas précisée –, annonce l’enseigne dans un communiqué du 24 juin. Cet accord tripartite concerne 300 éleveurs bovins et porte sur un « volume d’environ 45 animaux par semaine ». Il va permettra à 150 supermarchés Lidl de la région Grand Est de proposer 7 références supplémentaires dans leur rayon boucherie : 4 piécés et 3 hachés de viande bovine de race limousine.

« Tous les produits sont présentés sous un packaging innovant et haut de gamme : apposée sur un support noir, la viande est mise sous vide sous un film tray-skin afin de la rendre bien visible pour le consommateur et aussi d’allonger sa date limite de consommation. S’ajoute ensuite un emballage carton sur lequel les éleveurs partenaires sont mis à l’honneur, accompagné de la mention « une rémunération plus juste ». Cette initiative est portée dans les supermarchés par une signalétique afin de sensibiliser les consommateurs à la production locale et au caractère équitable de la démarche », précise encore Lidl.

BC

(1) L’Apal est une organisation de producteurs non commerciale

A télécharger :

Bulletin hebdomadaire des filières ruminants (Interbev, 1er juillet 2021)

La population bovine au 1er juin 2021 (FranceAgriMer, 29 juin 2021)

Tableau de bord hebdomadaire des viandes (FranceAgriMer, 28 juin 2021)

Les cours des bovins finis en hausse sur un an (ministère de l’agriculture, 25 juin 2021)

Conjoncture viandes rouges (FranceAgriMer, 25 juin 2021)

Compétitivité de la filière bovins viande (FranceAgriMer, 25 juin 2021)

 

Lisez également

Le lait bio « n’est pas en crise »

Si « l’offre est momentanément supérieure à la demande, rien ne laisse penser qu’un palier de …