Blocages d’abattoirs en vue

La FRSEA des Pays de la Loire « a décidé de conduire des actions de blocage sur des sites d’abattage la semaine prochaine » pour dénoncer des « prix payés aux éleveurs qui restent bien en-deçà des coûts de production ».

« Encore une fois, les prix payés aux éleveurs viande bovine sont totalement déconnectés de la réalité du marché et ne reflètent en rien l’embellie constatée depuis le début de l’année », dénonce la FRSEA des Pays de la Loire dans un communiqué du 24 juin. « Quels que soient les indicateurs de marché analysés, ceux-ci sont se révèlent être au beau fixe depuis le début de l’année 2021 sur le secteur de la viande bovine. La consommation de viande bovine française augmente de 4% au 1er trimestre 2021 par rapport à l’année dernière. Toutes les catégories d’animaux voient leur niveau d’abattage en hausse. Une embellie qui a lieu en France mais aussi chez nos voisins européens (Irlande, Allemagne, Pologne). »

« Le contexte a rarement été plus favorable. Pourtant, les prix payés aux éleveurs ne suivent pas et restent bien en-deçà des coûts de production. Ainsi, la cotation de la vache type viande R= est à 4 €/kg quand le coût de production s’élève à 4,93 €. Pour le jeune bovin U-, la cotation est à 3,80 €/kg pour un coût de production à 4,77 €. »

Flambée des matières premières

« En plein débat parlementaire sur la proposition de loi Besson-Moreau qui doit étoffer la loi Egalim avec la volonté de mieux protéger la rémunération des agriculteurs, en pleine flambée des matières premières renchérissant les coûts de production (qui vont bientôt dépasser la barre symbolique des 5 €/kg), les acteurs de la filière n’apportent aucune réponse aux éleveurs. »

« Le constat est une nouvelle fois le même. Tous les voyants sont au vert, sauf les prix pratiqués dans les cours de ferme. La demande est forte et dynamique, l’attitude de la filière est irresponsable et conduit à la non reprise et à la non installation et donc à l’arrêt d’exploitations. Après des mois de discussion sans résultat, la section viande bovine a décidé de changer de mode d’action pour faire réagir l’ensemble de la filière, démarrant la semaine prochaine par des blocages d’abattoirs, sans s’interdire d’aller voir l’ensemble des acteurs de la filière pour demander des comptes », explique Cédric Mandin, président de la section viande bovine de la FRSEA Pays de la Loire.

BC

A télécharger :

Indicateurs technico-économiques en race charolaise (Réseaux d’élevage Inosys, juillet 2021)

La population bovine au 1er juin 2021 (FranceAgriMer, 29 juin 2021)

Tableau de bord hebdomadaire des viandes (FranceAgriMer, 28 juin 2021)

Conjoncture viandes rouges (FranceAgriMer, 25 juin 2021)

Compétitivité de la filière bovins viande (FranceAgriMer, 25 juin 2021)

Bulletin hebdomadaire des filières ruminants (Interbev, 23 juin 2021)

Lisez également

Plaidoyer pour les grands troupeaux

Pendant plusieurs années, Michel Welter a porté la ferme des 1000 vaches. Aujourd’hui consultant, il nous donne sa vision de l’élevage à travers quatre idées fortes.