Bel ajoute 50 €/1000 l au printemps

Le prix de base MonBBLait® est projeté à 413,25 €/1000 l en 2022.

Tirant les conséquences d’une « hausse des charges exponentielle, liée aux crises successives du Covid et de la guerre en Ukraine », l’Association de Producteurs Bel de l’Ouest (APBO) et le Groupe Bel ont conclu un nouvel accord de prix portant sur la totalité de la collecte MonBBLait®.

En lait conventionnel, « le nouvel accord prévoit une augmentation du prix de référence fixé à l’automne 2021 de + 50 €/1000 l sur les mois de mars, avril, mai 2022 et de + 45 €/1000 l de juin à septembre 2022. Pour le 4e trimestre, et afin de donner de la visibilité aux éleveurs, il est convenu que l’augmentation de ce même prix de référence soit de minimum + 35 €/1000 l, renégociable en septembre 2022 en fonction du contexte économique », précise un communiqué du 14 avril. Ainsi, Bel et l’APBO « projettent un prix de référence 38/32 moyen annuel minimum de 413,25 €/1000 l incluant un prix de base, une prime alimentation sans OGM (<0,9%) de 15 €/1000 l et une prime Vaches aux pâturages de 6 €/1000 l ».

En lait bio, « le nouvel accord prévoit une augmentation du prix de base fixé à l’automne 2021 de + 25 €/1000 l sur les mois de mars, avril, mai 2022 et de + 22,5 €/1000 l de juin à septembre. De même, pour le 4e trimestre, il est convenu que l’augmentation de ce même prix de base sera de minimum 17,5 €/1000 l, renégociable en septembre 2022 en fonction du contexte économique. Le prix de référence du lait MonBBLait® Bio revalorisé varie ainsi entre 503 et 495,5 €/1000 l en fonction de la période. »

BC

A visionner :

Vidéo mensuelle de conjoncture laitière (Cniel, 25 avril 2022)

A télécharger :

Conjoncture laitière au 22 avril 2022 (Cniel)

Tableau de bord hebdomadaire des produits laitiers (FranceAgriMer, 22 avril 2022)

Tableau de bord hebdomadaire des produits laitiers (FranceAgriMer, 15 avril 2022)

La collecte dévisse au début avril (FranceAgriMer, 19 avril 2022)

Lettre de conjoncture (ministère de l’agriculture, 20 avril 2022)

 

Lisez également

Le maïs n’est pas à la fête

Alors que le rendement du blé s’affiche en légère hausse sur un an, le maïs …