Moins de lait d’ici à 2035

Un prix du lait en hausse régulière ne devrait pas empêcher un repli du cheptel européen à l’avenir.

La Commission européenne a rendu publiques, début décembre, ses prévisions agricoles à l’horizon 2035 (1). Dans le secteur laitier, « des normes de qualité élevées, des normes de durabilité et des systèmes de production diversifiés (bio ou sous signes de qualité) généreront davantage de valeur ajoutée. Les attentes environnementales européennes et nationales plus strictes entraîneront probablement une diminution du cheptel laitier de l’UE (- 13 % d’ici à 2035 par rapport à la moyenne 2021-2023) », soit 17,3 millions de vaches laitières contre 19,8 millions.

« Des considérations de durabilité sociale, telles qu’une plus grande attention accordée au bien-être animal, pourraient contribuer, dans une certaine mesure, à augmenter les rendements. Toutefois, la hausse des rendements devrait ralentir (+ 0,9 % par an) pour atteindre seulement la moitié du taux de croissance observé au cours de la dernière décennie. Les moteurs sous-jacents de la hausse des rendements laitiers par le passé (à savoir l’écart de productivité entre les pays de l’UE) perdent progressivement leur impact. En conséquence, la production laitière de l’UE pourrait diminuer de 0,2 % par an en moyenne d’ici 2035. » Elle retomberait ainsi à 150,4 millions de tonnes (Mt) en 2035, contre 153,8 Mt sur la moyenne des années 2021 à 2023 (- 0,2 % par an en moyenne).

Le prix du lait à la production dans l’UE, qui s’est élevé à 457 €/t en moyenne sur la période 2021-2023, ne devrait pas dépasser 415 €/t en 2025. Il s’orienterait à la hausse les années suivantes pour atteindre 503 €/t en 2035 (+ 0,8 % par an, après + 3,1 % par an sur la période 2013-2023), toujours selon la Direction générale de l’agriculture (DG Agri) de la Commission européenne.

BC

(1) EU Agricultural Outlook 2023-2035 (DG Agri)

Lisez également

Savencia-Sunlait : un délai de grâce

Les contrats-cadres de quatre des six OP Sunlait, qui arrivaient à échéance en mars, sont prolongés jusqu'au 31 octobre.