Net repli de la collecte en juillet

Seule la Normandie maintient sa production laitière au-dessus de celle de 2020.

La collecte de lait de vache a diminué de 2,2% sur un an au cours de la semaine 30 (26 juillet au 1er août 2021), montre le sondage hebdomadaire de FranceAgriMer publié le 10 août. Le mois de juillet s’est déroulé intégralement dans le rouge : -2,6% sur un an au cours de la semaine 29,-2,7% en semaine 28, -2,8% en semaine 27, -2% en semaine 26. La collecte s’est repliée en juillet dans tous les bassins laitiers (jusqu’à -12,7% en Bourgogne-Franche-Comté en semaine 29), sauf en Normandie (+1,1% à +2,6% selon les semaines).

En mai 2021, la collecte nationale avait progressé de 2,6% sur un an tout en restant en retrait en cumul sur les cinq premiers mois de l’année (-1,9%), indique le ministère de l’agriculture dans une publication Agreste du 13 juillet.

75 €/1000 l d’écart entre bio et conventionnel

Selon le même document, le prix du lait standard conventionnel 38/32 g/l (hors bio et AOP/IGP) a progressé de 3,5% sur un an en mai 2021 pour s’établir à 331 €/1000 litres. Sur la même période, le prix du lait de vache bio standard est estimé à 406 €/1 000 l (-1,1 % sur un an) tandis que le prix du lait de vache bio à teneurs réelles est stable à 430 €/1000 l.

La part du lait de vache bio dans la collecte totale a continué à progresser en mai 2021 pour atteindre 5,6%, tandis que le lait AOP/IGP en représentait 17,8%.

BC

A télécharger :

Tableau de bord hebdomadaire des produits laitiers (FranceAgriMer, 6 août 2021)

Tableau de bord hebdomadaire des produits laitiers (FranceAgriMer, 30 juillet 2021)

Marchés mondiaux des produits laitiers (Institut de l’élevage, mai 2021)

La consommation de produits laitiers en 2020 (FranceAgriMer, juillet 2021)

Lisez également

Pascal Le Brun président des coopératives laitières

Pascal Le Brun, producteur de lait dans le Calvados, a été élu, le 22 juin, …